Water-link teste des compteurs d’eau intelligents à Anvers

Water-link, la société anversoise de distribution d’eau, installe des compteurs d’eau intelligents à Anvers. Elle travaille à cet effet en collaboration avec Engie, Fabricom et Hydroko. Il s’agit d’un projet pilote d’une année portant sur l’installation de 1000 compteurs d’eau intelligents. En cas de résultat positif, le déploiement de 205.000 compteurs intelligents pourra être envisagé sur une période de trois à quatre ans.

Ces compteurs intelligents permettront de procéder chaque jour au relevé des compteurs d’eau à distance par le biais du réseau sans fil déployé et géré par Engie M2M sur la base de la solution de connectivité globale Sigfox destinée à l’Internet des Objets. Concrètement, chaque Anversois pourrait disposer d’un compteur d’eau intelligent d’ici à 2020.

Comment un compteur d’eau intelligent fonctionne-t-il ?

Chaque compteur d’eau est doté d’un système numérique « intelligent » et d’un module de télécommunication qui assure la transmission des données sans fil par le réseau Sigfox vers une application d’Hydroko, qui permet alors à water­link de les utiliser. Inversement, le compteur d’eau intelligent peut également recevoir des données et instructions à partir de l’application.

Le réseau Sigfox est un réseau global d’Internet des Objets qui est destiné à connecter, avec une application, toutes sortes d’appareils ou d’objets par Internet. En Belgique, ce réseau est déployé et géré par Engie M2M. Engie M2M est une filiale du Groupe Engie.

Les données transmises par le compteur d’eau sont analysées et traitées par water­link. Elles lui permettent la détection et la résolution rapide d’un problème technique, par exemple, une fuite d’eau. De la sorte, water­link peut réagir rapidement et, au besoin, soit envoyer un technicien sur place, soit donner au compteur des instructions correctrices à distance. (Kevin Stickens)


Source : Computable 24 juin 2016